Présentation des voeux de Nouvel An à son excellence Monsieur le Président du Faso – 6 janvier 2017

Discours de Madame Metsi Makhetha, coordonnatrice résidente du système des Nations Unies au Burkina Faso.

Excellence Monsieur le Président du Faso ;
Excellence Monsieur le Premier Ministre ;
Excellence Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ;
Mesdames et Messieurs les Présidents d’Institutions ;
Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;
Mesdames et Messieurs les Chefs de Missions Diplomatiques ;
Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales et Inter Africaines ;
Distingués Invités ;

Nous avons le plaisir et l’insigne honneur, au nom de l’ensemble des Organisations Internationales et en particulier, du Système des Nations Unies au Burkina Faso, de vous présenter ainsi qu’à votre famille, au Gouvernement et au peuple Burkinabè, nos vœux de santé, de paix, de bonheur et de prospérité pour l’année 2017.

Excellence Monsieur le Président,

Au moment où le monde et l’Afrique de l’Ouest, notamment le Burkina Faso, sont frappés par la montée du terrorisme, nous voudrions encore une fois exprimer notre solidarité avec le peuple Burkinabè et saluer vos efforts et votre engagement pour la restauration de la paix et de la sécurité au niveau mondial et surtout dans votre pays.

A l’issue de la première année de votre mandat, en dépit d’importants défis à relever pour répondre aux besoins pressants de la population Burkinabè dans un contexte post-insurrectionnel et post-transitionnel, nous nous réjouissons que la liberté d’expression, l’écoute, le dialogue et la concertation avec les différentes composantes de la société aient été les traits saillants de votre gouvernance au niveau national.

Nous vous félicitons du fait que cet esprit de concertation s’applique également aux relations entre le Burkina Faso et le Système des Nations Unies et les Organisations Internationales.

Excellence Monsieur le Président,

Au bénéfice des jalons posés et des acquis de l’année 2016, l’on peut affirmer que le Burkina Faso présente les signes d’un espoir certain.

Pour preuve :

1. Lors de la dernière Conférence des partenaires du Burkina Faso pour le financement du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES), le peuple Burkinabè, à travers le Gouvernement, a reçu la confiance de la communauté internationale et un soutien au-delà de toutes attentes ;

2. Le Burkina Faso a été choisi avec le Sri Lanka, suite à une résolution du Conseil de Sécurité, comme bénéficiaire d’un appui soutenu tout au long de la mise en œuvre du PNDES pour maintenir la durabilité de la paix. Cet appui sera conjointement apporté par l’ensemble du Système des Nations Unies et la communauté internationale ;

3. Le Burkina Faso a également accédé pour la deuxième fois au compact du Millenium Challenge Corporation (MCC) ;

4. Des mesures concrètes sont prises pour un meilleur accès des populations aux services sociaux de base, notamment l’éducation et la santé, ainsi que pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

L’année 2016 a vu également l’engagement du Burkina Faso pour un développement harmonieux, favorisant à la fois la réduction des disparités et des inégalités, le tout, dans une approche basée sur la redevabilité et la transparence.

L’option pour ce développement harmonieux s’est traduite par la prise en compte des Objectifs de Développement Durable (ODD) dans le PNDES et la ratification de l’Accord de Paris sur le changement climatique.

Nous avons aussi compris, à travers le lancement avant la fin de l’année 2016 du Programme d’Appui au Développement des Economies Locales (PADEL), votre détermination à faire de l’élimination de l’exclusion sociale, non pas un slogan mais une réalité.

L’adoption de la nouvelle loi portant règlementation générale de la commande publique exprime la volonté du Gouvernement de créer les conditions appropriées pour une mise en œuvre accélérée du PNDES, dans la transparence.

Nous voudrions, Excellence Monsieur le Président, vous assurer de l’engagement et de la disponibilité de l’ensemble des partenaires au développement, y compris les Organisations internationales, à accompagner cette dynamique que vous avez créée.

Excellence Monsieur le Président,

Les attentes des populations Burkinabè et la nouvelle dynamique que vous impulsez nécessitent un engagement à tous les niveaux, donc dans l’administration publique également.

Par ailleurs, bien que des actions aient déjà été engagées, les efforts méritent d’être poursuivis, voire intensifiés dans certains domaines, en vue d’une amélioration notable de la qualité de vie des Burkinabè et de la concorde nationale.

Nous avons notamment à l’esprit, au-delà des acquis au niveau macroéconomique, la nécessité d’entreprendre des réformes en faveur d’une économie créatrice de nouvelles opportunités d’emploi, notamment dans l’économie verte et l’agriculture durable, ainsi que la création de chaînes de valeur pour promouvoir l’entreprenariat mais aussi l’agro-entreprenariat.

La gouvernance du secteur de la sécurité et la réconciliation nationale demeurent d’une importance capitale pour créer les conditions nécessaires à un Burkina Faso prospère.

Sur ces différents chantiers, vous pouvez compter sur l’engagement et la disponibilité du Système des Nations Unies et des Organisations Internationales à vous soutenir et ce, dans une approche coordonnée.

Comme vous l’indiquiez dans votre message de vœux du Nouvel An, je cite «nos combats en 2017 s’appellent : ardeur au travail, probité, justice et sécurité pour tous, engagement en faveur du renforcement de la culture démocratique et de la prospérité partagée», Fin de citation, nous sommes disposés à vous y accompagner.

Excellence Monsieur le Président,

La bande sahélo-sahélienne dont fait partie le Burkina Faso est confrontée au cours de cette dernière décennie à différents chocs tels que les catastrophes naturelles liées en grande partie aux changements climatiques et à la recrudescence de la criminalité et du banditisme transfrontaliers.

A ces crises, s’ajoute de plus en plus le fléau du terrorisme qui a trouvé en la région du Sahel un terrain d’expansion, à cause de la porosité et de l’étendue des frontières et de l’éloignement de l’administration et des services sociaux de base.

Pour répondre à ces défis, la communauté internationale se mobilise autour de la Stratégie Intégrée des Nations Unies pour le Sahel visant à appuyer et développer des synergies pour accompagner les efforts des gouvernements de la sous-région, notamment dans le cadre du G5 Sahel.

Cette Stratégie est articulée autour de trois axes :

1. la sécurité tant au plan national que transfrontalier ;

2. la résilience des populations par une offre des services sociaux de base de qualité, pour une meilleure sécurité humaine ;

3. la coordination et l’échange d’informations pour renforcer la bonne gouvernance à tous les niveaux.

Le Système des Nations Unies et les Organisations Internationales continueront à appuyer le Burkina Faso, tout en mobilisant les autres partenaires pour une synergie d’action.

Excellence Monsieur le Président,

Pour terminer, nous vous réitérons ainsi qu’à votre famille, au Gouvernement, à vos proches collaborateurs et au peuple du Burkina Faso, tous nos vœux de santé, de paix, de bonheur et de prospérité pour un pays paisible, résolument engagé sur le chemin d’un développement inclusif, en toute sécurité, dont les fruits sont partagés par tous, pour la grandeur du Burkina Faso.

Bonne et heureuse année 2017 !

Vive le Burkina Faso !

Vive la coopération entre le Burkina Faso et les Organisations Internationales !

Je vous remercie de votre aimable attention.

Leave a Comment

Contactez-nous

Pour toute demande d'informations, suggestion ou sollicitation.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search